Le vocabulaire sur la Mort dans PACTOLS continue sa réorganisation

Il aura fallu 3 ateliers, entre novembre 2019 et juillet 2020, avec les anthropologues et les archéologues de la mort, pour finaliser la réorganisation et réviser le vocabulaire correspondant aux édifices funéraires, tombes et contenants funéraires du thésaurus PACTOLS. L’opération s’insère dans le programme de refonte du thésaurus, lancé en 2017 dans le cadre du Consortium MASA, Mémoire des archéologues et des sites archéologiques et entré dans une phase essentielle en janvier 2019, au moment où le thésaurus était gelé dans sa version publique pour permettre la mise en place d’une version en développement sur laquelle portent aujourd’hui les modifications.

Vue de la tombe 245 de Saint-Aubin-des-Champs, Calvados

Vue de la tombe 245 de Saint-Aubin-des-Champs, Calvados. Fouille Inrap, sous la resp. de Aminte Thomann, photo Hervé Paitier, Inrap, 2014


Les ateliers se sont tenus en présentiel à la MMSH au mois de novembre 2019 puis en visioconférence, formule rendue nécessaire par le confinement dû à l’épidémie de COVID-19 mais finalement plébiscitée par les participants. La première séance a été l’occasion de présenter l’objet thésaurus aux chercheurs et de les familiariser avec la notion de concept, avec les relations possibles et les différents types d’enrichissements.

Le groupe est constitué d’archéologues spécialistes du funéraire et d’anthropologues qui ont répondu à l’invitation de Frantiq pour travailler sur la terminologie de cette thématique après l’intervention de B. Nouvel aux journées du GAAF de juin 2019. S’y ajoutent des documentalistes administratrices de PACTOLS. Ce sont donc 8 à 15 spécialistes qui planchent sur les concepts, leur intitulé, leur définition et leurs relations.

Au cours des séances, nous avons travaillé dans deux directions : les concepts eux-même, en insistant sur la validité des intitulés au regard des usages actuels de ce vocabulaire et sur les définitions ; et l’organisation hiérarchique, avec les associations entre les concepts. L’objectif réaffirmé est de profiter de l’occasion de cette réorganisation du thésaurus pour revoir aussi la terminologie utile aux chercheurs.

Vocabulaire :

Nous avons examiné 93 concepts relatifs aux sépultures , à leur organisation et à leur typologie. 22 définitions ont été mises à jour : antichambre, caveau, chambre funéraire, cercle funéraire, cercueil, ciste (sépulture), charnier, coffrage (sépulture), coffre sépulcral, dromos, fosse sépulcrale, grotte sépulcrale, enfeu, nécropole à crémation, nécropole royale, nécropole tumulaire, ossuaire, pourrissoir, sépulture secondaire, tombe-bûcher, vase ossuaire, vase sépulcral.

Certains concepts désuets ont été soit renommés (par exemple : tombe à crémation devient tombe à incinération, tombe d’enfant devient tombe d’immature, tombe en fosse devient fosse sépulcrale, vase cercueil devient vase sépulcral), soit dépréciés au profit d’un autre concept plus contemporain (vase ossuaire plutôt que auge cinéraire). Dans tous les cas, l’ancienne dénomination est reportée dans les synonymes, avec le souci constant de privilégier les formes modernes tout en conservant la possibilité d’une requête sur le terme rejeté.

De nouveaux concepts ont été créés, encore peu nombreux : cercle funéraire, effet de paroi, sépulture à inhumation.

Organisation :

Les hiérarchies ont été forcément bousculées puisque chaque branche du dossier Mort a été filtrée par les catégories conceptuelles du BackBone Thesaurus de DARIAH, choisi comme point d’appui à la nouvelle structure. La méthodologie a été présentée au colloque FAIR Heritage, organisé conjointement par le Consortium MASA et Intelligence des patrimoines, qui s’est tenu en ligne les 17 et 18 juin 2020. Nous montrions comment le BBT est utilisé pour déconstruire puis reconstruire le thésaurus PACTOLS dans une version totalement repensée (Deconstructing for reconstructing : the use of the BackBone Thesaurus for reorganising the PACTOLS Thesaurus par B. Nouvel, E. Sinigaglia, V. Humbert <halshs-02890892>).

Ainsi et pour s’en tenir à la situation actuelle de cette thématique, les branches « contenant funéraire » et « sépulture » du dossier Mort initial ont été éclatées au sein des « entités matérielles » dans les « objets mobiles » et dans « l’environnement bâti » selon le schéma simplifié ci-dessous :

BBT-material things
    BBT-mobile objects
        [objets mobiles par fonction]
            récipient
                contenant funéraire
mobilier funéraire
BBT-built environment
[complexes bâtis par fonction]
             espace funéraire et mortuaire
        [unités bâties par fonction]
             aménagement de la tombe
             édifice funéraire
                  marqueur de tombe
                  monument funéraire
                      sépulture

Dans les séances à venir, dont la prochaine est planifiée à la rentrée de septembre, nous aborderons les pratiques et rituels funéraires et nous reviendrons sur le mobilier.

B. Nouvel, E. Sinigaglia, le 10/7/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *