Le volume 46 des Études Alexandrines est paru

Constituer la tombe, honorer les défunts en Méditerranée antique / Marie-Dominique Nenna, Sandrine Huber et William Van Andringa (ed.), ISBN : 978-2-490128-02-0, ISSN : 1110-6441, 40 €

Des travaux récents menés sur des ensembles funéraires antiques du bassin méditerranéen ont permis de développer des méthodes adaptées à la mise en évidence des pratiques et des rites funéraires. Il est ainsi désormais possible d’aborder, grâce à la documentation archéologique, les stratégies rituelles mises en oeuvre par les sociétés antiques pour honorer leurs morts. L’étude fine de l’architecture et du décor des tombes, des structures (aire de crémation, tombe, fosse, table à offrandes, etc.), des contextes archéologiques (sols, dépôts, remblais, etc.) et des vestiges cérémoniels (céramique, os animaux, restes carpologiques, etc.) sans oublier les relations que l’on peut établir entre ces vestiges et le mort, permet de restituer au tombeau sa fonction essentielle de lieu de culte funéraire ou de lieu de mémoire consacré par le dépôt des restes du défunt.

Recent work conducted on ancient funerary ensembles of the Mediterranean basin have led to the 46 development of methods for detecting evidence of funerary practices and rites. It is now possible, thanks to archaeological documentation, to examine the ritual strategies applied by ancient societies to honour their dead. Close study of the architecture and decoration of tombs, of the structures (cremation spaces, tombs, graves, offering tables etc.), of the archaeological contexts (flooring, deposits, backfill etc.), and of the ceremonial remains (pottery, animal bones, carpological vestiges etc.), without omitting the relationships that can be established between these vestiges and the dead, have allowed us to reveal the tomb’s essential function as the setting of a funerary cult and a memorial site consecrated by the deposition of the remains of the deceased.