Le BackBone Thesaurus ou métathésaurus européen et PACTOLS

Compte-rendu du Thesaurus Maintenance Workshop, Héraklion, 28 septembre 2018
La présentation du BackBone Thesaurus qui avait été faite au Dariah Annual Event en mai dernier nous avait convaincu(e)s des potentialités de ce métathésaurus en sciences humaines pour l’harmonisation terminologique et l’interopérabilité de thésaurus spécialisés. Aussi le GT PACTOLS de FRANTIQ a-t-il tenu à participer au Thesaurus Maintenance WG Workshop qui a eu lieu le 28 septembre 2018 à Héraklion dans les locaux de FORTH, Foundation for research and technology.

L’objectif de cette journée était de présenter les outils de gestion du BBT, de tester son application à des cas particuliers, d’identifier et de combler d’éventuelles lacunes dans sa hiérarchie, de débattre du futur mode de fonctionnement du GT dans la maintenance du BBT, de le promouvoir et de l’ouvrir à un plus grand nombre d’utilisateurs.
Après un discours de bienvenue prononcé par Martin Doerr (FORTH-ICS) où le directeur du comité du BBT a rappelé le défi actuel dans le domaine des alignements terminologiques, Helen Goulis (Academie d’Athènes et DARIAH Grèce), co-responsable du GT a précisé les objectifs du GT et l’avancée des travaux dans la construction du BBT et le développement d’outils et services ad hoc. George Bruseker (FORTH-ICS) a illustré l’importance du BBT dans la construction de concordances terminologiques pour aboutir à l’interopérabilité entre thésaurus spécialisés.
L’atelier s’est ouvert par un retour sur la méthodologie qui a présidé à sa construction par Eleni Tsoulouha. Christos Georgis (FORTH-ICS) a présenté BBTalk, outil collaboratif de gestion du BBT permettant de proposer des modifications dans sa structure et d’aligner des concepts de thésaurus spécialisés et Matej Durco et Ksenia Zaytseva (Österreichische Akademie der Wissenschaften) ont exposé les fonctionnalités du prototype du BBT Browser qui accueille actuellement le BBT et servira de plateforme fédérative des thésaurus alignés au BBT.
D’autres outils libres d’administration collaborative de thésaurus et d’alignement terminologiques ont également été présentés : Thesaurus Management System-THEMAS par Elias Tzortzakakis (FORTH-ICS), Visual Terminology Alignment System –VISTA par Anastasia Axaridou (FORTH-ICS).
L’après-midi a été consacrée à des études de cas et les questions soulevées par l’utilisation du BBT. Dans le cadre du projet européen PARTHENOS, George Bruseker (FORTH-ICS) a démontré la faisabilité de l’alignement de vocabulaires spécialisés et de thésaurus avec le BBT par le biais de BBTalk et du BBT Browser permettant une recherche transdisciplinaire.
Gerasimos Chrysovitsanos et ses collègues de l’Académie d’Athènes ont abordé les problèmes posés par l’intégration, dans le cadre de DARIAH Grèce, du DYAS Humanities Thesaurus (qui couvre la plupart des sciences humaines) dans les catégories du BBT. Le principal obstacle a concerné les concepts incluant des notions spacio-temporelles qui ne sont pas représentées dans le BBT (littérature grecque moderne, littérature byzantine)
Camilla Colombi et Lena-Marie Vitt (DAI, Rome) ont présenté le résultat de leur important travail d’intégration des différents vocabulaires du DAI, à savoir le Realkatalog utilisé à Rome depuis 1880 et les thésaurus des départements de Francfort, Madrid et Eurasie, Berlin en un seul iDAI.Welt-thesaurus fortement inspiré des catégories du BBT. Le résultat, qui a permis un allègement et une mise en cohérence de ces terminologies s’est révélé positif. Un test sur le domaine de l’archéologie a démontré l’utilité de la catégorie « objets mobiles ». En revanche, la facette « objets conceptuels » et notamment les TS « objets symboliques » et « objets propositionnels » s’est révélée plus difficile à appréhender.
La contribution de Marie Chatzi et Garyfallia-Christina Dimakopoulou de l’Athens School of Fine Arts a abordé elle aussi le problème des concepts spacio-temporels dans l’intégration d’un lexique de l’art au BBT et les moyens de le contourner.
Blandine Nouvel et Evelyne Sinigaglia (FRANTIQ, CNRS) ont présenté le thésaurus PACTOLS, le résultat probant de l’alignement de la branche iconographie dans les catégories du BBT et annoncé leur intention d’appliquer cet alignement à d’autres branches de PACTOLS. Elles ont cependant constaté l’absence de certaines facettes comme celle des « organismes vivants » et se sont interrogées sur le positionnement des divinités. Une catégorie des « objets conceptuels » pourrait leur y être dédiée.
Dans la dernière partie de la journée, les participants ont réexaminé les questions soulevées par les membres du GT dans leur utilisation du BBT notamment les branches absentes ou mal définies. La création des branches « organisations » et « langues » est déjà en cours de discussion dans l’outil BBTalk. Les « organismes vivants (ou objets biologiques) » ont été créés en sous-branche des « entités matérielles » lors de l’atelier. Le positionnement de la branche « divinités » sous « rôles » (comme personnifications de phénomènes naturels ou culturels) ou sous « objets conceptuels » (comme abstractions résultant de l’esprit humain) n’a pas été tranché et fera l’objet d’une discussion plus approfondie via BBTalk. La facette « autres activités », trop imprécise, va être supprimée. Les « types d’époques », les « objets propositionnels » et les « objets symboliques » ont été explicités.
La discussion finale de l’atelier s’est articulée autour des principes de développement efficace d’un méta thésaurus collaboratif en sciences humaines par la diffusion du travail effectué par le GT, la mise en place de nouvelles collaborations et les moyens utilisés.
Différents statuts d'utilisateurs prennent part à la gestion structurelle du BBT : contributeur, valideur, évaluateur et administrateur. Les valideurs ont la responsabilité des modifications à travers la plateforme de discussion BBTalk et un système de vote. Les représentant(e)s du GT PACTOLS ont manifesté leur souhait de participer au comité des valideurs qui compte déjà M. Doerr (responsable), Ch. Bekiari, G. Bruseker, L. Harami, E. Tsoulouha (FORTH-ICS), H. Katsiadakis, H. Goulis, G. Chrysovitsanos, P. Kalafata, Y. Tzedopoulos (AA), C. Colombi et L. Vitt (DAI). Athanasios Karasimos s’est proposé comme évaluateur pour donner des conseils sur la gestion de contenu, Jonathan Ward comme évaluateur des alignements du BBT avec l’AAT. Les utilisateurs de la plateforme BBTalk ont apprécié ses fonctionnalités mais constaté l’absence d’un environnement multilingue. Les participant(e)s du DAI et de FRANTIQ ont proposé de fournir les traductions des termes, facettes et notes d’application qu’elles ont réalisées pour leurs alignements ce qui créerait une interface quadrilingue.
Outre la demande de moyens budgétaires à DARIAH-EU, il a été convenu de la nécessité d’élargir la communauté des utilisateurs du BBT et d’établir de nouvelles collaborations avec des chercheurs et des institutions partenaires notamment dans le cadre de DARIAH en proposant le BBT comme point d’accès unique à des terminologies validées utilisables pour leurs projets ou en leur donnant la possibilité d’y relier leurs vocabulaires structurés contribuant ainsi à développer le domaines d’expertise du BBT. La documentation sera mise à jour et des outils d’accompagnement plus conviviaux seront proposés ainsi que des tutoriels vidéo.
La prochaine réunion du groupe de travail, qui aura lieu à Athènes, portera plus spécifiquement sur la terminologie.